logo Phoenix Spécialistes Arts Europe Peintures Beaux-Arts

Gustavo Diaz Sosa

Nous vous présentons, dans ce quartier où règnent le froid et l'obscurité, Gustavo Diaz Sosa, un artiste avec une vaste expérience et un long cursus au sein de notre monde estimé des Beaux-Arts. Ses œuvres montrent des scènes aux tons selon les jours où nous vivons, grises et noires, sur des fonds de toiles naturelles brutes, parfois parsemées de rouge sang. Une telle combinaison de tons élémentaires, associée à ses décors monumentaux, nous refroidit simplement le souffle. Et cette démangeaison dans la gorge n'est pas à cause de l'hiver froid de la saison en cours ou du bug omniprésent qui nous traque désespérément, non, c'est que Gustavo sait transmettre le sentiment d'incertitude et de frustration dans lequel se trouve la société d'aujourd'hui.

Ses grandes toiles sont remplies d'œuvres architecturales, de références bibliques ou mythologiques, de coups de pinceaux de personnes qui ne trouvent pas leur chemin et agissent par automatismes ou opinions. Signes de l'économie et de la politique. De souffrance et de mensonges. Gustavo reflète la société au bord de la folie. Chaque élément de ses œuvres est un cri plein d'angoisse. Un monde qui ressemble à celui du cinéaste Fritz Lang avec sa Metropolis. Cette société grise, abattue, vaincue, chaotique. Ou celui d'Escher lui-même avec des escaliers labyrinthiques incompréhensibles mais logiques. Au fait... Où vont ces escaliers ?S'il vous plait, quelqu'un m'explique ! Je pense que même l'artiste lui-même, avec une voix chaleureuse, ne nous sortira pas du doute.

Photographies : David Delgado Ruiz

De la série "Des bureaucrates et parrains" - 2018

135 x 190 cm - mélangé sur lin

Des Révélations et des Carrefours - 2019

150 x 150 cm - mélangé sur lin

Mon travail est une perception personnelle et poétique de l'état actuel de la société. Je crois que l'humanité vit inconsciemment livrée au sophisme qui nous est imposé comme « vérité » dès notre naissance.

De la série "Comment est au-dessus, est en dessous" - 2018

195 x 130 cm - mélangé sur du lin

De la série "Comment est au-dessus, est en dessous" - 2019

150 x 200 cm - mélangé sur lin

Mes personnages s'enfuient sans savoir où aller. Acculés, ils cherchent des issues entre les murs élevés par le Pouvoir qui règne. La foule essaie de se sauver sans se rendre compte qu'elle est encore sur le chemin incertain.

De la série "Les Orphelins de Babel" - 2015

160 x 130 cm - mélangé sur du lin

De la série "Wrong Way to Heaven" - 2019

195 x 114 cm - mélangé sur lin

Qui suis-je? D'où je viens? Pourquoi est-ce que j'existe ? Où vais-je La vraie réponse à ces questions ferait de nous des êtres libres, cependant la façon dont ils nous ont "programmés" nous empêche de pouvoir les résoudre.